ESPACE PARENTS / ELEVES / PROFESSEURS

Pour la connexion à l’ E.N.T. cliquez sur l’image ci-dessous.

PRONOTE accessible via les < services externes > de l’ENT

Accueil ::> La vie au collège... ::> Les voyages... ::> passés... ::> Voyage « Somme 1916-2016 » ::> Somme 1916 - Jour 3

Somme 1916 - Jour 3

vendredi 18 mars 2016, par Jean-Luc Levrard.

Dernières nouvelles…

Tout d’abord, suite à la publication d’un article concernant la visite nocturne d’animaux de la famille des arachnéens, un droit de réponse nous a été demandé.

Ensuite des informations concernant la dernière nuit à l’Auberge des Remparts.

Enfin nous vous conterons la visite du musée de l’Armistice.

Droit de réponse : SPIDER MINUIT

22 heure passa, mes collègues et moi, allions dormir puis une énorme araignée surgit, le chauffeur Pascal vint me secourir et l’écrabouilla.

La victime anonyme

Dernière nuit à l’auberge.

Les démons de minuit

J’ai facilement réussi à faire mon lit tandis que mon camarade (Oscar) a fait plusieurs tentatives. et au bout de plusieurs échecs, Oscar a dû faire appel à une professeur qui a fait le lit d’Oscar.
Au final, il a passé une très bonne nuit grâce aux professeurs.

Oscar et Evan.

L’échec.

Trois jeunes filles ont essayé de sortir de la chambre pour se promener dans les couloirs. Malheureusement les couloirs étant sous haute surveillance, la première tentative échoua.
Pour la deuxième tentative, une des jeunes filles étant très discrète a tenté d’ouvrir la porte mais est tombée nez à nez avec la garde nuit. C’est alors que la garde, entrée nous fit un petit cours de Mathématiques. Après ce court cours de Mathématiques, ces trois jeunes filles ont finalement abandonnées leurs tentatives.
Mais n’acceptant pas l’échec, elles ont commencé à faire le bazar dans la chambre (rires, cris, chutes..). Une des gardes entendant le chahut, est venu nous coucher.
C’est alors que l’échec a été annoncé, le silence a donc régné.

Laurine et Bleuenn

Visite au Musée de l’Armistice

Le musée de l’Armistice

Pendant la visite extérieure de la clairière du musée de Compiègne, le guide nous a montré les monuments du Maréchal Foch, le traité de paix et les rails des trains côté Français puis côté Allemand.
Il nous a expliqué l’histoire du 11 novembre 1918 donc l’Armistice.

Zoé & Ines

Visite au musée de Compiègne

Nous avons vu des documents et des images intéressantes, il y avait aussi le wagon de l’Armistice. C’est la voiture de chemin de fer dans laquelle fût signé l’Armistice du 11 novembre 1918 entre
l’Allemagne et la France et ses alliés puis celui du 22 juin 1940 après la défaite Française face à A.Hitler. On a pu voir les anciens uniformes Français et allemands, des armes et quelques photographies de la 2 guerre mondiale.

Solène Désert et Manon Vola .

L’atelier pédagogique

L’atelier était animé par Jean-Marc qui avait l’air passionné. Lors de l’atelier il nous a expliqué le fonctionnement et aussi l’histoire de certains objets de la 1e guerre mondiale. À la fin nous avons pu toucher et tester les objets .

Anton Louis

« Les piques-niques grandeurs nature »

Les piques-nique le midi étaient très succulents, très raffinés, la plupart du temps parfumés d’amour. Les sandwichs « beurre fromage » où le jambon avait peut être été mangé par les descendants des rats des tranchées nous ravirent le palais.
Les lieux où nous pique-niquions étaient décorés, entourés de nature et d’animaux.
Bref, c’était très bon.

Ps : La chaleur et le soleil était avec nous !

Les gourmands anonymes

Retour

Le retour s’est bien effectué à 18 h 15, soit avec un petit quart d’heure de retard sur l’horaire prévu.
Tous un peu fatigués, nous leur souhaitons un bon week-end de repos avant la reprise de lundi.

L ’équipe enseignante.

PS : nous envisageons de faire éventuellement un document vidéo souvenir. Alors si les jeunes qui ont participé à ce périple veulent déposer des photos ou des « mini-films » qu’ils auraient pu prendre au cours du séjour, et qu’ils veulent bien donner « à la communauté », ils peuvent les apporter en ULIS dès lundi sur CLE USB uniquement.

IMPORTANT

Toute absence et tout retard doivent être justifiés par écrit par le biais du carnet de correspondance. L’appel téléphonique ne suffit pas.